La mobilité a un impact sur la rémunération flexible



Le vélo est particulièrement apprécié des salariés qui bénéficient d'une rémunération flexible. L'année dernière (2022), le vélo s'est hissé à la cinquième place des choix les plus populaires dans un plan de cafétéria. C'est une augmentation de cinq places par rapport à 2019. L'épargne-pension individuelle et les jours de vacances supplémentaires resteront les valeurs fixes en 2022 et 2023, selon SD Worx. L'épargne-pension individuelle et les congés supplémentaires se partagent la première place, avec un employé sur cinq (22 %) qui choisit cet avantage dans un plan cafétéria, communique SD Worx. Le multimédia arrive en troisième position (14 %), car de plus en plus d'employés investissent dans un bureau à domicile bien équipé.

Le vélo n'a pas encore dépassé la voiture, mais avec 11 %, il est presque à égalité avec la voiture (13 %) pour les employés qui peuvent choisir dans le cadre d'un plan cafétéria.   
Les choix augmentent chaque année, notamment en ce qui concerne les examens médicaux, le bien-être et les choix de mobilité tels que les trottinettes partagées, en plus des vélos et des voitures partagés. L'installation de bornes de recharge pour voitures électriques a également doublé l'année dernière.

Liaison
En principe, tant un vélo loué qu'une voiture lient l'employé à l'employeur pendant plusieurs années. Les employeurs incluent souvent la valeur de la voiture de société à laquelle leurs employés ont droit dans le budget du plan cafétéria. Les employés ont ainsi plus de poids dans le choix de leur voiture. Ils peuvent par exemple opter pour une voiture plus petite que celle à laquelle ils ont droit et consacrer le budget ainsi libéré à d'autres avantages, tels qu'un vélo. Un salarié sur dix (13 %) verra une voiture de société à sa porte en 2022, contre 16 % des salariés en 2021. Le fait que le vélo arrive dans le top 5 avec près de 11 % est une bonne nouvelle pour la mobilité durable, car il s'agit d'un choix conscient fait par les employés eux-mêmes. 
Amandine Verraghenne, consultante en rémunération chez SD Worx, explique : « Grâce aux plans de rémunération flexible, en tant qu'employeur, vous donnez un coup de pouce supplémentaire au vélo dans les trajets domicile-travail et vous accélérez l'introduction d'une plus grande variété dans votre flotte. En offrant des choix en tant qu'employeur au lieu de les imposer, les employés eux-mêmes font un choix plus conscient en faveur d'une plus grande durabilité. Par exemple, les stations de recharge électrique pour les voitures sont multipliées par deux ; de plus, les stations de recharge peuvent être incluses dans le contrat de location ». 

Les besoins changeants des employés entraînent une rémunération flexible
La part des salariés bénéficiant d'un plan cafétéria a augmenté de 59 % en 2022, même si seule une minorité de salariés (5,7 %) bénéficie encore d'une rémunération flexible. Pour les employeurs, cela reste une formule innovante ou « différenciatrice » dans la guerre incessante des talents. Le nombre d'employeurs proposant une rémunération flexible a augmenté de 25 %. Il est également positif que les autorités locales flamandes puissent également utiliser cet instrument.
« La guerre des talents reste aiguë », poursuit Amandine Verraghenne de SD Worx. « Chaque année, les employeurs ajoutent de nouveaux avantages dans leurs plans parce qu'ils en perçoivent le besoin chez leurs employés. Depuis quelques années, par exemple, on fait attention à la santé (mentale) avec le remboursement de l'abonnement au club de sport ou de fitness, mais aussi les bilans médicaux et les options bien-être (comme les séances de coaching…). Les employeurs accordent également une attention particulière aux différentes préférences de mobilité : scooters partagés, parking, bornes de recharge électrique, etc. Une rémunération flexible permet de répondre aux besoins en constante évolution des salariés. Nous verrons sans aucun doute des choix différents l'année prochaine ».

Plan cafétéria pour une politique RH soucieuse de l'âge
Les employeurs qui proposent un plan cafétéria constatent que les préférences individuelles sont très liées à l'âge. SD Worx constate par exemple qu'un équipement multimédia supplémentaire peut intéresser davantage de jeunes : 44% des jeunes de 25 ans profitent d'un avantage multimédia. Cet intérêt diminue avec l'âge. Il en va de même pour les vacances supplémentaires : elles sont plus populaires chez les moins de 30 ans ; chez les plus de 50 ans, elles peuvent encore intéresser un employé sur cinq dans le cadre d'un plan cafétéria. Les avantages culturels (comme une carte de réduction) sont également plus populaires parmi les jeunes générations. L'importance des avantages sociaux tels que le remboursement de l'épargne pension individuelle augmente également avec l'âge.  
« Les avantages en matière de mobilité sont une valeur fixe pour chaque âge, mais surtout pour les plus de 30 ans », note SD Worx. « Chaque génération aime faire son choix : une voiture plus grande ou plus petite, un vélo, électrique ou non…. Après un premier bail vélo de 3 à 4 ans, certains optent pour un vélo plus sportif, comme un VTT, un vélo de course ou un vélo pliant. Avec le nouvel accent mis sur l'allocation vélo généralisée, le vélo de leasing deviendra encore plus populaire ».

Eduard Codde
19-05-2023



Copyright © 2024 Business Interactive Media
Contact us :

Designed by ICI Solutions