50 ans de la régie des bâtiments

[+]

[+] (photo: mesutdogan - 123RF)

[+] Laurent Vrijdaghs, Administrateur général et président du Comité de direction de la Régie des Bâtiments

La Régie des Bâtiments vient de publier son rapport annuel 2021. L'organisme a pour mission d'offrir un environnement de travail de qualité aux services de l'État fédéral et aux institutions d'intérêt public, mais aussi de préserver le patrimoine de l'État belge pour les générations futures. 2021 était une année anniversaire, car la Régie des Bâtiments a fêté ses 50 ans.

« L'année anniversaire s'est accompagnée du recrutement de 97 nouveaux collaborateurs, sans compter 5 Talent Exchange et 2 personnes mises à disposition afin de soutenir nos équipes actuelles » regarde Laurent Vrijdaghs, Administrateur général et président du Comité de direction de la Régie des Bâtiments, en arrière dans sa préface. « Concernant notre fonctionnement interne, la digitalisation de notre organisme, l’implémentation du nouveau système comptable (FaaS) et du nouveau système de gestion immobilière type IWMS (Integrated Workplace Management System) ont été poursuivies. Comme chaque année, nous avons également poursuivi nos efforts en vue de rationaliser notre portefeuille immobilier, notamment en centralisant des services et en valorisant des sites inoccupés. En 2021, quatre nouveaux actifs immobiliers pour plus de 330 millions d’euros ont ainsi rejoint notre portefeuille immobilier ».

Portefeuille immobilier
La Régie des Bâtiments gère 906 complexes dont 650 appartiennent à l'Etat fédéral. De plus, 260 complexes sont loués. Au total, cela concerne 6,703 millions de mètres carrés, dont la plus grande part - 2.989.508 m² - se trouve à Bruxelles.
La Régie des Bâtiments est le gestionnaire immobilier de l’État belge. Son principal objectif est d’optimaliser l’hébergement des différents services publics fédéraux en mettant à leur disposition un environnement de travail moderne, fonctionnel et adapté à leurs besoins.
Les principaux utilisateurs des surfaces de la Régie des Bâtiments sont le SPF Justice (30%), le SPF Finances (15%) et la Police Fédérale (12%).
Les objectifs sont atteints à travers trois piliers : Immo, Construction & Rénovation, Facility & Entretien. L’équipe Facility & Entretien assure l’entretien et la gestion des bâtiments dont l’État fédéral est propriétaire ou locataire. Elle veille également à la mise en conformité des bâtiments, à l’accessibilité PMR, à l’élaboration de contrats-cadres relatifs à la gestion immobilière et à la gestion de bâtiments multioccupants.

Facility & Entretien
« En 2021, l'équipe du service opérationnel Facility et Entretien à Bruxelles, où se trouvent 47% des bâtiments gérés par la Régie, a traité des demandes d'intervention pour un montant de plus de 6 millions d'euros" explique Pierre Goret, Chef de pilier Facility & Entretien en 2021 Services opérationnels Bruxelles. « Plusieurs nouveaux collaborateurs ont été recruté pour arriver au nombre de 66 collaborateurs fin 2021. Les travaux d’entretien sont en effet très nombreux, variés et concernent tous nos clients tels que les centres administratifs comme le WTC 3 ou l’Eurostation, les monuments historiques comme la Colonne de Congrès, les domaines royaux ou les palais de Justice, en passant par les infrastructures de certaines institutions internationales, comme les Écoles européennes ou le Résidence Palace ».
Entre 2020 et 2021, la Régie des Bâtiments a terminé différents réaménagements dans différents immeubles de bureaux comme dans la tour de bureaux WTC III, située près de la gare de Bruxelles-Nord.
Alors que la Régie des Bâtiments réduit ses normes d'occupation depuis 2012, la Régie des Bâtiments travaille depuis 2021 à l’élaboration d’une nouvelle norme post-COVID qui tiendra compte d’une nouvelle façon de travailler (systématisation du télétravail, respect d’une certaine distanciation sur le lieu de travail, standardisation et interopérabilité des bâtiments).
« Alors qu'auparavant, environ 20% des fonctionnaires travaillaient à domicile 1 jour par semaine, aujourd'hui 80% ne viennent pas au bureau pendant 2 jours par semaine » explique Laurent Vrijdaghs. « La norme la plus récente que nous appliquons fixe 58 postes de travail pour 100 ETP. Au cours des dix dernières années, nous avons déjà réduit 1,165 million de mètres carrés bruts. Dans les années à venir, nous continuerons à optimiser la surface grâce à l'interopérabilité, en mettant l'accent sur une attribution plus fonctionnelle et une utilisation optimale de la zone centrale d'assistance - c'est-à-dire les grandes salles de réunion, les salles de conférence, les salles de classe, les cafétérias, les salles d'audience, - en à partager au niveau interfédéral ».

Eduard Codde
18-11-2022



Copyright © 2022 Business Interactive Media
Contact us :

Designed by ICI Solutions