Le 'Work Trend Index 2022' constate une autre vision sur le travail

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_bialasiewicz'>bialasiewicz</a> - 123RF)
(photo: bialasiewicz - 123RF)

Microsoft a mené une étude aux Pays-Bas sur la pérennité du travail hybride. Les cinq tendances identifiées qui exigent l'attention des organisations ont été consignées dans le « Work Trend Index 2022 ».

L'équilibre travail-vie privé comme priorité
La place qu'occupe le travail dans la vie de tous les jours a été radicalement modifiée par la pandémie. Quatre salariés néerlandais sur dix indiquent qu'ils attachent plus d'importance à la santé et au bien-être qu'avant le déclenchement de la crise sanitaire. Les employés indiquent qu'ils veulent changer d'employeur pour un meilleur équilibre travail-vie personnelle.
La génération Y et la génération Z en particulier affichent une forte volonté de changement (57 %) cette année, contre 40 % du reste de la société. Parmi ceux qui ont commencé chez un nouveau employeur pendant la pandémie, 59 % envisagent de changer de nouveau dans l'année à venir.

La gestion du travail hybride
À l'échelle mondiale, le temps de réunion hebdomadaire des utilisateurs de Teams a augmenté de 252 % et les journées de travail sont prolongé de 45 minutes. Le fait de continuer à travailler en dehors des heures normales a augmenté de 28 % ; pendant les week-ends de 14 %.
Faire un véritable succès du travail hybride s'avère être un véritable défi, notamment pour les managers. Pas moins de 65 % des managers néerlandais aimeraient faire plus pour concrétiser le changement pour leur équipe, mais souffrent d'un manque d'influence et/ou de ressources.
Un constat très regrettable est que 56% des managers reconnaissent qu'ils manquent de lien avec le monde du travail. Alors que 81 % des employés se disent aussi productifs, voire plus productifs qu'il y a un an, 61 % des managers craignent que la productivité ait baissé depuis l'introduction du travail hybride dans leur organisation.

Les employés attendent de la clarté
À peine 23 % des cadres aux Pays-Bas ont conclu des accords clairs sur pourquoi et quand ils s'attendent à ce que leurs employés soient au bureau. Un tiers (34%) des salariés ne sais donc pas quand ils doivent et peuvent travailler à domicile ou au bureau.

Pourquoi pas faire différemment ?
Près d'un salarié sur deux (47%) est ouvert à l'utilisation des espaces numériques du méta verse (l'ensemble du réseau d'espaces virtuels 3D interconnectés dans lesquels les utilisateurs peuvent interagir et naviguer, souvent via des avatars) pour des réunions et des réunions d'équipe. Pour 39%, il n'y a même pas d'objection à assister aux réunions en tant qu'avatar.

À la recherche de réseaux sociaux et de relations
Un peu moins des deux tiers des salariés néerlandais (62 %) ont moins d'amitiés au travail depuis qu'ils ont commencé à travailler de manière hybride. Cela peut expliquer pourquoi 39 % d'entre eux souhaitent même travailler à distance complètement dans un délai d'un an.
Créer de la cohésion sur le lieu de travail est un défi extraordinaire pour les entreprises. 68 % des cadres craignent que leurs employés ne reçoivent pas suffisamment de soutien pour réussir dans le travail hybride ou à distance. Pour 43 % des managers, l'établissement de relations est le plus grand défi posé par le travail hybride.

Eduard Codde
01-07-2022



Copyright © 2022 Business Interactive Media
Contact us :

Designed by ICI Solutions