Événement IFMA: enquête sur le lieu de travail de demain

Lors de la table ronde en ligne sur le lieu de travail de demain que l'IFMA Belgian Chapter a organisée le 26 avril, le modérateur Anton Maes, WeHUB Leader Belgique, n'est pas le seul à avoir présenté une série de questions au panel de quatre experts internationaux du domaine de la stratégie sur le lieu de travail. Les dizaines de participants à l'événement en ligne ont également pu donner leur avis via des sondages. Nous sommes heureux ici de partager quelques résultats.

Quelle raison stratégique inciterait votre organisation à modifier l'environnement de travail ?
28 % - Améliorer la collaboration
17 % - Attirer de nouveaux talents et fidéliser les employés
13 % - Améliorer la sensation de bien-être au bureau
7 % - Améliorer le partage des connaissances
6 % - Améliorer les performances

À quoi ressemble le lieu de travail du futur ?
67 % - Bureau + domicile + lieu tiers
28,5 % - Bureau + domicile
4,5 % - Bureau

Céline Chaverot, Paris, France, a été activement impliquée dans la recherche académique sur l'avenir du travail ainsi que dans le développement de solutions innovantes pour améliorer le bien-être au travail : Microsoft a opté pour 100 % d'interaction lors de l'aménagement d'un nouveau bureau à Zurich (CH). Il n'y a que 88 lieux de travail pour 6 000 employés, mais il y a deux baristas sur chaque lieu de travail ! Les trois quarts de la surface sont réservés aux espaces de réunion.

Clark Elliot, Genève, Suisse, consultant en stratégies de travail chez AWA Advanced Workplace Associates. Il est psychologue social avec plus de trente ans d'expérience dans l'évolution du lieu de travail dans un contexte international : aller au bureau devrait être l’équivalent de se rendre dans un écosystème. Il peut éventuellement être partagé par diverses entreprises.

Un environnement de bureau « à l'épreuve du temps » doit pourvoir les installations suivantes :
1. Salles de projet ;
2. Un coin café cosy ;
3. Espaces de brainstorming ;
4. Salons de travail - lounges - ouverts ;
5. Des espaces fermés pour un travail concentré individuel.

Céline Chaverot (France) : le comportement de l'employé de bureau change. Il se demande pourquoi aller au bureau et ce qu'il va y faire. L'usage du bureau et la motivation diffèrent selon les employés.

Le bureau physique est-il crucial pour être un employeur attractif ?
70 % - Crucial
25 % - Mérite une certaine attention
5 % - Pas vraiment

Martin Ruppe, Vienne, Autriche, Facility Management & IWMS Consultant chez ERSTE GROUP - OM Objektmanagement GmbH. Il est We HUB Leader Europe, expert en stratégie d'espace de travail et en Facility Management : le bureau reste le lien ultime entre les employés et l'employeur. Mais la culture d'entreprise est certainement tout aussi importante que l'apparence et l'aménagement du bureau. Le travail hybride nécessite en permanence un lien entre les employés au bureau et ceux à domicile. Ceux qui travaillent au bureau peuvent être avantagés, p. ex. en ayant la possibilité de participer plus activement aux réunions.

Céline Chaverot (France) : d'ici 2030, 75 % des employés seront des « milléniaux » (génération Y). Ils recherchent l'authenticité et les valeurs de l'organisation pour laquelle ils travaillent. Il n'y a pas une seule solution pour tous. L'écoute des salariés est requise pour élaborer une stratégie de travail adaptée.

Clark Elliot (Suisse) : Les employés attendent de leur employeur flexibilité et leadership. Le travail sera constamment réinventé.
Eduard Codde
04-05-2022



Copyright © 2022 Business Interactive Media
Contact us :

Designed by ICI Solutions