Le travail hybride exige une approche polyvalente

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_andreypopov'>andreypopov</a> - 123RF)
(photo: andreypopov - 123RF)

Personne –ou presque- ne doute encore que le travail hybride est devenu la norme, ou du moins, est en passe de le devenir. Mais faire en sorte que ce travail hybride fonctionne efficacement est, pour de nombreuses entreprises, une toute autre affaire, étant donné l’impact sur les employeurs et les employés, ainsi que sur le travail. Le travail hybride n’est certainement pas une science, et il nécessite des expérimentations, des analyses et des évaluations, afin d’aboutir à une implémentation individuelle idéale pour chaque entreprise.

Le travail hybride déconnecte le travail du bureau ou en tout cas du bâtiment de l’employeur. Il offre de nouvelles opportunités de travailler et de collaborer de manière plus efficace, avec une importance accrue accordée aux résultats du travail et à un meilleur équilibre travail/vie privée pour les collaborateurs.
Quelques questions servant de fil conducteur dans l’approche du travail hybride :

  • Que est le but d’une tâche ou d’une mission confiée à l’employé ?
  • De quelle manière le travail est-il exécuté. Existe-t-il à ce sujet des dispositions et des processus consacrés ?
  • De quoi a-t-on besoin pour effectuer ces tâches : outils, systèmes, software… ?
  • Avec quelles personnes et au sein de quelle équipe la collaboration se déroule-t-elle ?
  • Quels besoins, attentes et préférences personnelles sont idéalement inclus dans l’organisation du travail hybride ?
  • Quand le travail doit-il être réalisé ? Quand le travail au bureau est-il exigé (jour, horaire) ?

Environnement de travail numérique
L’espace de travail numérique joue un rôle essentiel dans le travail hybride et dépasse la simple collaboration numérique. Il s’agit d’une expérience totale, qui va de la communication numérique interne, au service clientèle (externe et interne), en passant par la collaboration.

  • La communication numérique interne concerne surtout le partage des connaissances et de l‘information, la diffusion de la communication d’entreprise.
  • Le service numérique à la clientèle concerne l’assistance globale aux activités quotidiennes qui font que l’entreprise tourne. Il s’agit du support aux processus tant primaires que secondaires.
  • La collaboration numérique est réduite aux conférences vidéo, mais entretemps, une résistance spontanée s’est développée face à ce mode de communication ; la collaboration numérique doit donc bénéficier d’un contenu plus large.

L’environnement de travail numérique doit partiellement reprendre le rôle de l’environnement de travail physique pour le travail, la communication et la concertation, le team building et le service à la clientèle, étant donné que les employés qui font du travail hybride se rendent beaucoup moins au bureau. Lorsque des entreprises devront franchir une étape supplémentaire vers le travail à distance, l’espace de travail numérique deviendra l’unique lien entre les collaborateurs.

Adapter le management du travail hybride
Dans la cas du travail hybride, le management et les dirigeants doivent adapter leur gestion des collaborateurs et des équipes. On conseille ici une direction de type ‘coaching’. Cela consiste à porter une attention accrue au fonctionnement du personnel, mais aussi à lui réserver suffisamment de temps de détente à la fois physique et mental, sans oublier de lui fournir les bons outils pour la réalisation de ses tâches.

Eduard Codde
20-04-2022



Copyright © 2022 Business Interactive Media
Contact us :

Designed by ICI Solutions