Les hybrides rechargeables sous pression

Les hybrides rechargeables (PHEV) sont des voitures à propulsion mixte – moteur à combustion et moteur électrique – et une batterie pouvant être chargée via une prise pour alimenter le moteur électrique. Une voiture PHEV peut être en partie une voiture zéro émission, dans la mesure où les kilomètres parcourus sont parcourus purement électriquement. De plus, un PHEV ne souffre pas de la crainte d'une autonomie insuffisante, car le moteur à essence est toujours prêt. Les hybrides rechargeables offraient donc une alternative intéressante pour la transition vers la conduite électrique. La nouvelle fiscalité voit cela différemment… Il y a quelques années, on parlait déjà des "faux hybrides", des voitures dont l'autonomie électrique était trop limitée, ce qui nuisait à la prétendue image verte du PHEV. Il est donc et reste le fait que les PHEV sont défendables pour autant que l’utilisateur profit au maximum de la propulsion purement électrique.

Pour rappel : pour bénéficier d'une fiscalité automobile attractive, un PHEV peut émettre au maximum 50g/km de CO2 et doit disposer d'une capacité de batterie d'au moins 0,5kWh/100kg de poids.

De plus, la déductibilité des frais de carburant (essence ou diesel) sera limitée à 50 % à partir de 2023. À partir de 2027, la déduction diminuera encore à 25 % et expirera complètement à partir de 2028. La consommation d'électricité sera toujours déductible conformément aux règles applicables au 1/2023. Pour les PHEV immatriculés dès le 1er janvier 2026, la déductibilité fiscale sera de 0 %.

Dernière chance
Selon l'utilisation, les PHEV peuvent toujours être une option à considérer. Les conditions sont toutefois que l'utilisateur puisse recharger à domicile et parcoure plutôt de courtes distances (par exemple ≤ 50 km domicile/travail). Récemment, un certain nombre de PHEV ont été introduits avec une autonomie électrique nettement plus élevée, d'environ 100 km (dont Mercedes-Benz, Toyota).

Quiconque, après avoir examiné tous les paramètres, décide qu'un PHEV reste un choix valable, devrait se dépêcher de le commander cette année. Avec un contrat d'achat conclu avant le 01/01/2023 ou un contrat de leasing en cours pour un PHEV, les frais de carburant (essence ou diesel) resteront déductibles de 96 à 100%, comme c'est actuellement le cas.

Il est fortement recommandé de surveiller de près les rapports de ravitaillement et de recharge pour surveiller les coûts de l'énergie électrique et du carburant.

Le dilemme
Quelle que soit la forme de conduite électrique, VE (100 % électrique) ou PHEV, le défi reste de recharger l'électricité verte afin de contribuer efficacement à l'environnement. La recharge verte - l'utilisation d'énergie provenant de sources renouvelables pour la recharge - est un facteur important dans le cycle de vie d'un véhicule électrique pour éviter les émissions de CO2.

En ce qui concerne la production d'électricité, la Belgique tire un peu plus d'un tiers du nucléaire, un petit tiers du gaz… Les panneaux solaires n'atteignent pas 5% ; les éoliens représentent plus de 10 % (onshore et offshore confondus).

Pour les véhicules entièrement électriques (VE), la phase d'utilisation est responsable d'environ 50 % de l'empreinte CO2. Il est donc impératif de charger de manière neutre en CO2 afin de rendre la phase d'utilisation plus durable.
Eduard Codde
15-02-2022



Copyright © 2022 Business Interactive Media
Contact us :

Designed by ICI Solutions